Emmanuelle Ryser
 

Ateliers d’écriture

croquis_MK_Clermont-Ferrand_2

 

Pourquoi participer à un atelier d’écriture ?

Pour se laisser surprendre

Pour créer

Pour trouver sa voix propre

Pour l’amour des mots

Pour le plaisir de la rencontre

Pour se centrer sur soi

Pour écouter les autres

Pour échanger

Pour améliorer son style

Pour ne plus avoir peur de la page blanche

 

J’ai découvert les ateliers d’écriture grâce à l’APA (Association pour l’Autobiographie), lors des journées de l’autobiographie. J’en ai suivi beaucoup et, très vite, ai eu envie d’en animer. Mes premières expériences d’animatrice ont eu lieu au Mouvement des Aînés à Lausanne, puis au Musée National Suisse Château de Prangins. Après dix ans de pratique, j’ai créé VOIX DE FEMMES, mon atelier idéal : autobiographique et féminin. Je continue à animer d’autres ateliers, à la demande, pour des institutions, des entreprises ou des groupes.

 

En tant que participant-e, j’aime la surprise provoquée par l’écriture en atelier. Les pistes données par l’animateur-trice ne sont jamais les chemins que j’emprunterais seule. En découvrant des thèmes et des styles, en écoutant les textes des autres, je m’enrichis et me découvre. L’écriture en atelier modifie ma pratique de l’écriture intime, tout en me donnant idées et envies de création.

 

En tant qu’animatrice, je suis à chaque fois fascinée par la diversité des textes. J’annonce haut et fort que les consignes d’écriture que je formule ne sont que des invitations : je propose et les participant-e-s disposent. Obéir à la consigne en atelier d’écriture, c’est se sentir libre de désobéir. Et cette liberté, dans laquelle chacun-e trouve sa voix est la « drogue » à laquelle je carbure.

 

L’animatrice que je suis parfait sa formation chez Odile Pimet, à Dijon, à l’enseigne de l’Atelier des écritures. www.atelier-ecritures.com

Ateliers d’écriture

croquis_MK_Clermont-Ferrand_2

 

Pourquoi participer à un atelier d’écriture ?

Pour se laisser surprendre

Pour créer

Pour trouver sa voix propre

Pour l’amour des mots

Pour le plaisir de la rencontre

Pour se centrer sur soi

Pour écouter les autres

Pour échanger

Pour améliorer son style

Pour ne plus avoir peur de la page blanche

 

J’ai découvert les ateliers d’écriture grâce à l’APA (Association pour l’Autobiographie), lors des journées de l’autobiographie. J’en ai suivi beaucoup et, très vite, ai eu envie d’en animer. Mes premières expériences d’animatrice ont eu lieu au Mouvement des Aînés à Lausanne, puis au Musée National Suisse Château de Prangins. Après dix ans de pratique, j’ai créé VOIX DE FEMMES, mon atelier idéal : autobiographique et féminin. Je continue à animer d’autres ateliers, à la demande, pour des institutions, des entreprises ou des groupes.

 

En tant que participant-e, j’aime la surprise provoquée par l’écriture en atelier. Les pistes données par l’animateur-trice ne sont jamais les chemins que j’emprunterais seule. En découvrant des thèmes et des styles, en écoutant les textes des autres, je m’enrichis et me découvre. L’écriture en atelier modifie ma pratique de l’écriture intime, tout en me donnant idées et envies de création.

 

En tant qu’animatrice, je suis à chaque fois fascinée par la diversité des textes. J’annonce haut et fort que les consignes d’écriture que je formule ne sont que des invitations : je propose et les participant-e-s disposent. Obéir à la consigne en atelier d’écriture, c’est se sentir libre de désobéir. Et cette liberté, dans laquelle chacun-e trouve sa voix est la « drogue » à laquelle je carbure.

 

L’animatrice que je suis parfait sa formation chez Odile Pimet, à Dijon, à l’enseigne de l’Atelier des écritures. www.atelier-ecritures.com