Emmanuelle Ryser
 

Dernières infos

INVITÉE À LA TÉLE

Alexis Favre, émission Antivirus sur laTSR1, m’a invitée à parler des bienfaits de l’écriture. Vous m’avez loupée? Regardez! Et écrivez!

ENVIE / BESOIN D’ÉCRIRE?

Vous aimeriez écrire mais la page blanche vous effraie? La page Facebook VOIX DE FEMMES vous donne chaque jour ou presque une idée d’écriture. Vous avez tous les droits avec les mots! Amusez-vous! Et prenez soin de vous!

ANNULÉ POUR CAUSE DE VIRUS

Comme le reste du monde, mes activités d’écriture en groupe ont stoppé net. E comme Ecriture devient, pour un temps, une coquille vide. Dans laquelle je suis Bernard l’hermite. Je travaille à des récits de vie et suis dispo pour des accompagnements d’écriture ou des corrections… à distance! Portez-vous bien et… n’oubliez pas: ÉCRIRE, C’EST COMME COURIR, C’EST BON POUR LE COEUR!

ATELIERS CARNET DE VOYAGE

Les ateliers d’initiation au carnet de voyage 2020 commencent bientôt! Image, texte et mise en page: 3 x 3h pour s’ouvrir à la créativité nomade. Inscrivez-vous vite! Vous ne voyagerez plus jamais de la même manière.

 

Réunissant mon bureau et mes ateliers, mon lieu de travail est plus que jamais l’antre de l’indépendante de l’écriture que je suis. Ce mot ne veut rien dire? Tournez le dos au Petit Robert et autres académiciens. Quand on aime les mots, on leur fait dire ce que l’on veut, et je me suis permise de l’inventer. Indépendante, donc, par statut et de l’écriture comme si c’était une addiction dont je me défends. Indépendante de l’écriture sous plusieurs formes, et à votre service : animatrice d’ateliers d’écriture, recueilleuse de récits de vie ou carnettiste prête à partir en voyage. Du sur mesure pour la journaliste que j’étais et qui s’est installée, en janvier 2017, au No 19 de la Rue Pré-du-Marché. Du sur mesure aussi pour la petite fille que j’étais et qui aimait déjà tenir son journal intime. Pour faire connaissance, voici mon autoportrait en quelques lignes. Bienvenue!

favicon

Dernières infos

INVITÉE À LA TÉLE

Alexis Favre, émission Antivirus sur laTSR1, m’a invitée à parler des bienfaits de l’écriture. Vous m’avez loupée? Regardez! Et écrivez! ...

JOURNAL COMMUNAUTAIRE

Vivre confinés. C’est le titre du blog à vocation temporaire (!) de l’Association pour l’Autobiographie. J’y participe. Vous pouvez m’y lire et participer vous aussi. Ecrire pour soi, c’est bien, partager c’est mieux. ...

ENVIE / BESOIN D’ÉCRIRE?

Vous aimeriez écrire mais la page blanche vous effraie? La page Facebook VOIX DE FEMMES vous donne chaque jour ou presque une idée d’écriture. Vous avez tous les droits avec les mots! Amusez-vous! Et prenez soin de vous! ...

ANNULÉ POUR CAUSE DE VIRUS

Comme le reste du monde, mes activités d’écriture en groupe ont stoppé net. E comme Ecriture devient, pour un temps, une coquille vide. Dans laquelle je suis Bernard l’hermite. Je travaille à des récits de vie et suis dispo pour des accompagnements d’écriture ou des corrections ...

ATELIERS CARNET DE VOYAGE

Les ateliers d’initiation au carnet de voyage 2020 commencent bientôt! Image, texte et mise en page: 3 x 3h pour s’ouvrir à la créativité nomade. Inscrivez-vous vite! Vous ne voyagerez plus jamais de la même manière. ...

MON AMOUR, JE T’ÉCRIS…

Le soir de la Saint-Valentin, la Bibliothèque Médiathèque de Vevey m’invite pour un atelier « Lettres d’amour ».  Vendredi 14 février, Bibliothèque Médiathèque de Vevey, Quai Perdonnet 33, 18h-22h, entrée libre pour 20 minutes ou 2 heures. ...

Réunissant mon bureau et mes ateliers, mon lieu de travail est plus que jamais l’antre de l’indépendante de l’écriture que je suis. Ce mot ne veut rien dire? Tournez le dos au Petit Robert et autres académiciens. Quand on aime les mots, on leur fait dire ce que l’on veut, et je me suis permise de l’inventer. Indépendante, donc, par statut et de l’écriture comme si c’était une addiction dont je me défends. Indépendante de l’écriture sous plusieurs formes, et à votre service : animatrice d’ateliers d’écriture, recueilleuse de récits de vie ou carnettiste prête à partir en voyage. Du sur mesure pour la journaliste que j’étais